DECONDITIONNEMENT-ENCODAGE | HYPNOSE | ORIENTATION-BILAN

  • centre Aliotis, boulevard Helvétique 30, 1207 Genève, Tél. +41 79 962 77 61
  • Inspiré ou conditionné ?

    Avant tout, je vous souhaite une heureuse et féconde année 2020 !

    En ce début d’année, je vous invite à célébrer notre unicité qui forme l’unité.

    Cette unité, cette Conscience absolue au sein de laquelle apparaît tous êtres et toutes formes, à savoir, tous les êtres humains, les animaux, les végétaux, les minéraux, la matière, la non-matière, le visible, l’invisible, à l’infini.

    En tant qu’être humain, nous sommes tous uniques. Chacun vient pour jouer sa note, une partition bien spécifique qui exprime sa singularité pour former la toile parfaite de l’unité.

    Célébrer notre unicité, c’est nous aimer tels que nous sommes déjà, là maintenant. C’est être conscients que notre singularité est notre force. Tout ce qui nous empêche et nous éloigne de nous-même n’est que croyances et conditionnement. Le jeu est de voir ce conditionnement, la roue du hamster dans laquelle nous courons à en perdre haleine*. La vie faisant bien les choses, elle nous permet de vivre exactement ce que nous croyons le plus fortement, consciemment et inconsciemment, pour nous permettre de voir ces croyances qui mènent à la souffrance, nous en libérer pour en sortir.

    Notre nature profonde est Amour, paix et joie. Quand nous nous laissons être, la source de vie nous traverse et nous la ressentons dans tout notre être. Cela atteint le cœur et arrive jusque dans nos tripes, dans nos entrailles dirait même le philosophe Denis Marquet. Le cœur centralise la connaissance infuse et les tripes représentent le centre de l’action. De cet endroit partent les élans spontanés, les actes inspirés. Alors nous vivons, agissons de façon totalement fluide, aisée, guidée et sereine. Il y a de l’amour, de la joie, de la sérénité, de l’enthousiasme et beaucoup d’énergie. Même si des défis arrivent sur le chemin, ils sont vécus sereinement car il n’y a aucun doute, aucun questionnement, simplement l’évidence de vivre ce qui émerge parce que ça résonne juste. L’élan est tellement puissant que de toute manière, il ne pourrait en être autrement.

    Quand nous nous fermons à ce souffle de vie, nous refusons de ressentir**, de le laisser s’exprimer à travers nous, alors, le duo ego-mental prend les commandes et nous enferme dans la roue du hamster.

    Quand une situation vécue ne correspond pas à ce que nous désirons consciemment, nous refusons de ressentir les sensations désagréables voire très douloureuses qui apparaissent dans le corps et nous allons lui chercher une cause afin de fuir ces ressentis. À ce moment-là, le mécanisme de ce duo « infernal » nous fait désigner la cause de notre souffrance, le coupable, qui peut être nous-même parfois et nous croulons sous le poids de la culpabilité. Une fois la cause, le coupable spécifié, le mental va chercher une solution. Comme le mental est un outil fini, il va uniquement aller piocher des solutions connues et/ou vécues qui ont déjà prouvé leur impertinence, d’où la sensation de tourner en rond. De plus, contrairement aux tripes, le mental n’est pas le centre de l’action. Pour nous mettre en mouvement, pour agir, l’ego va y mettre de la volonté par des « il faut », « je dois ». Et si cela ne suffit pas, nous y mettons encore plus de volonté. Et plus c’est bloqué, et plus la dose de volonté va augmenter. Toute notre énergie y passe et nous laisse épuisés par tant d’efforts. Très souvent, l’objectif visé n’est pas atteint ou partiellement. Et même s’il l’est, nous y avons mis tellement d’énergie que nous ne sommes même plus en mesure d’apprécier le résultat. La satisfaction est soit superficielle, de très courte durée ou inexistante.

    Ce qui arrive parfois est qu’à force de volonté, notre ego, n’en pouvant plus, va lâcher le morceau. À ce moment, dans cet espace-là, notre être divin peut se manifester et nous mène à la résolution ou à la guérison. L’ego pourrait encore s’approprier cet acte mais quand nous sommes disposés à nous voir en toute honnêteté, dans toute notre splendeur, nous pouvons distinguer très clairement ce qui s’est joué.

    Nous avons tous vécus des expériences inspirées et d’autres conditionnées. C’est soit l’un ou l’autre, tout comme être dans le mental ou être maintenant, dans ce qui est, dans les ressentis. Plus nous sommes conscients que l’ego n’est qu’un outil et non l’essence de ce que nous sommes, plus il sera facile de reconnaître ses interventions pour décider de le mettre de côté afin de laisser le passage à notre être supérieur. Cette réelle liberté se joue à chaque instant, afin de se laisser inspirer ou rester conditionné.

    Alors, au vu de ce qui précède, qu’est-ce qui s’impose à vous maintenant ?

    *Einstein disait “La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent.” D’où les frustrations incessantes de rester dans le conditionnement et espérer que quelque chose change un jour !

    **Pour apprendre à ressentir, à laisser votre être supérieur s’exprimer afin de sortir de la roue du hamster, venez faire CALM en séance individuelle : https://www.centredoz.com/particuliers/liberationemotions/
    ou en atelier : https://www.centredoz.com/particuliers/liberationetpartages/

    Merci de partager si vous aimez.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plongez dans l’Un-connu !


  • Merci pour votre message. Je vous contacterai dans les prochaines 24 heures.
  • Prenez contact