avril 25

Cas pratique 8 : Peur de la mort de son enfant

0  commentAIRE(s)

Culpabilité de ne pas être la mère parfaite et peur que son fils meure

Dans le présent cas, nous pouvons constater l’effet systémique. Parce que nous vivons ce que nous vibrons, notre changement d’énergie amène du changement chez l’autre de façon volontaire ou pas, consciemment ou pas :

Une femme, dans la trentaine, vient me voir pour deux thèmes en souffrance : 1. Elle souffre de ne pas pouvoir se comporter toujours comme la mère parfaite qu’elle désire être. Elle a parfois des réactions démesurées qu’elle juge inacceptables. Mais c’est plus fort qu’elle, elle s’emporte et ensuite culpabilise de sa colère disproportionnée. 2. Sans pouvoir se l’expliquer, elle nourrit une peur irrationnelle de voir son fils cadet mourir alors qu’elle est parfaitement en paix par rapport à sa fille aînée (7 ans et respectivement 11 ans).

Je lui fais pratiquer la méthode pour ces deux thèmes. En vérifiant à la fin du processus, ça reste calme à l’intérieur.

A sa demande, nous convenons d’un autre rendez-vous deux semaines après pour voir comment les choses évoluent et voir si un ajustement de sa pratique est nécessaire.

Lors de la deuxième visite, elle me partage avec enthousiasme les changements, comment elle vit certaines choses différemment. Une des plus grandes surprises est l’échange qu’elle a eu avec son fils quelques jours auparavant. Lors du repas familial un soir, tout d’un coup, son fils dit spontanément : « Vous savez quoi ? J’ai plus peur de mourir ! » Elle était tellement abasourdie qu’elle a demandé plus d’info par rapport à sa phrase mais il a juste dit que c’était ce qu’il ressentait, sans pouvoir forcément en dire davantage.

En libérant sa peur de la mort, elle comprend que quelque chose chez son enfant a aussi lâché par rapport à ce sujet.

Elle m’exprime toute sa gratitude. Elle est enchantée de constater les bienfaits dont elle bénéficie et dont elle fait bénéficier son entourage directement. C’est une évidence pour elle maintenant de continuer à prendre soin d’elle en utilisant le corps pour ce qu’il sait naturellement et intelligemment faire.

Plusieurs mois après, elle m’apprend que le bien-être perdure, les prises de conscience continuent et sa perspective sur plusieurs aspects a aussi beaucoup changé.

Alors si vous aussi vous désirez vous soulager de douleurs, vous libérer de vos croyances, peurs et autres choses en souffrance conscientes et/ou inconscientes, agissez maintenant !

Prenez rendez-vous pour une séance individuelle ou inscrivez-vous à l'atelier découverte.

Si vous connaissez la méthode, vous pouvez aussi venir à un suivi en atelier ou vous faire guider par les audios.

Au plaisir de vous rencontrer ou de vous revoir prochainement. D’ici là, portez-vous bien !

Cécile Perrenoud

Partagez si les cas pratiques peuvent parler à des personnes de votre entourage. Merci d'avance !


Vous apprécieriez peut-être ces articles aussi...

Laissez un commentaire...

Your email address will not be published. Required fields are marked

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Adresse email invalide","url":"Adresse du site invalide","required":"Champ obligatoire à remplir"}