DECONDITIONNEMENT-ENCODAGE | HYPNOSE | ORIENTATION-BILAN

  • centre Aliotis, boulevard Helvétique 30, 1207 Genève, Tél. +41 79 962 77 61
  • Pratique de CALM+E™ (2) : peur de la mort, illégitimité, auto-sabotage

    « Notre corps entend tout ce que nos pensées disent et nous les exprime… »

    Notre corps est un vrai détecteur de mensonges qui nous permet de conscientiser l’incohérence entre le récit/l’histoire bien verrouillée qu’on se raconte dans notre tête et une « vérité » plus profonde, intérieure qui se révèle par le corps.

    Voici deux cas pratiques de prises de conscience et de libérations qui ont été vécues en séance individuelle ou en atelier avec la méthode CALM+E™ que j’ai développée qui combine l’hypnose et la méditation.

    Cas 1 : Peur de la mort

    Un homme, début quarantaine, vient en séance individuelle. Il m’avoue que sa venue est due au petit chantage de sa fille de 10 ans. Elle lui a « suggéré » de venir me voir sinon elle ne lui parlerait plus. Ayant elle-même expérimenté ma méthode, elle est convaincue que cela aidera son père à se libérer de sa peur de la mort (la mort de ses proches), qui l’angoisse quotidiennement.

    Après une brève description de la manière dont il vit sa hantise au quotidien, je l’amène à ressentir les sensations corporelles lorsqu’il est confronté à cette frayeur.

    Beaucoup de sensations se manifestent dans le buste, spécialement, au niveau du ventre. Des larmes coulent spontanément durant une quinzaine de secondes. Je lui explique notamment que c’est une réaction tout à fait normale et courante durant le processus.

    Une fois le protocole complètement terminé, je l’amène à vérifier, toujours par le corps, comment son obsession d’avant a évolué. Il constate qu’il se sent parfaitement calme maintenant.

    Premier changement les jours suivants, il laisse sa fille aller seule à l’école. Cinq mois après, j’apprends qu’il va bien, que la séance l’a ouvert à une perspective plus large de la vie et qu’il s’est mis à la méditation depuis.

    Cas 2 : Manque de confiance lié au sentiment d’illégitimité, auto-sabotage

    Une femme, fin quarantaine vient à l’atelier découverte de CALM+E™. Formée en psychologie et cherchant du travail dans le social, elle est curieuse d’en savoir davantage sur mon approche.

    Pour info, lors de la partie pratique, les participants peuvent décider d’exprimer oralement ou pas leur problème ou le thème concerné. Cette personne a préféré garder le silence. Le gros avantage avec cette méthode est qu’aucune parole n’est nécessaire et elle peut être effectuée tout de même puisque c’est le corps qui agit.

    Lors de l’application de la méthode, cette participante a les extrémités des membres très chaudes. Cette chaleur la surprend fortement car, en général, ses mains et pieds sont froids et peinent à se réchauffer. Elle expérimente comment c’est lorsque l’énergie peut circuler librement dans tout le corps. Suite à l’atelier, elle trouve rapidement le travail qu’elle souhaite (activité en lien avec les enfants).

    Quasi une année après, elle vient à l’atelier Suivi-piqûre de rappel.

    En pratiquant à nouveau la technique, elle libère des choses et une information très intéressante lui parvient : elle vit certaines situations car une de ses fortes croyances est qu’elle ne veut pas faire comme sa mère.

    Cette révélation l’interpelle beaucoup car pendant plusieurs décennies, elle a entrepris différentes thérapies sans arriver à cette prise de conscience. Et là, par le corps, l’information se révèle spontanément.

    Suite à ce second atelier, elle constate une augmentation de sa confiance en elle au travail.

    Par contre, le sujet « maman » étant encore sensible, elle accepte de faire une séance individuelle où je peux l’accompagner de manière personnalisée et aller jusqu’au bout du processus pour lui permettre de libérer définitivement les nœuds émotionnels.

    Au fur et à mesure du processus, sans qu’elle ne le choisisse volontairement, des événements bien précis de son enfance reviennent et se libèrent les uns après les autres. Des compréhensions profondes se produisent. Elle voit clairement que derrière sa peur de subir les crises caractérielles de sa mère quand elle avait 7-8 ans se cache sa frayeur d’être rejetée, abandonnée et sans amour prodigué, de mourir.

    Une fois les émotions évacuées, des solutions surgissent et elle accède à une autre perspective. Grande surprise à nouveau de réaliser qu’avant de pratiquer la méthode, cet autre angle de vue ne lui serait pas venue alors que là, les choses apparaissent avec évidence.

    Cette dernière rencontre a eu lieu ces derniers jours alors je vais voir quels changements vont s’opérer durant les prochains jours et semaines à venir. Histoire à suivre donc…

    Les séances individuelles et ateliers peuvent se faire, à votre convenance, en présentiel ou par vidéo.

    Si vous aussi vous désirez vous libérer de vos croyances, peurs et autres thèmes en souffrance, inscrivez-vous à l’atelier découverte sur ce lien : https://www.centredoz.com/particuliers/ateliercalme/

    Pour une séance individuelle ou en offrir une : https://www.centredoz.com/contact/

    Pour ceux qui connaissent CALM+E™ et qui souhaitent un suivi-piqûre de rappel en atelier : https://www.centredoz.com/particuliers/calmesuivi/

    Au plaisir de vous rencontrer ou de vous revoir prochainement. D’ici là, portez-vous bien !

    Cécile Perrenoud

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Plongez dans l’Un-connu !


  • Merci pour votre message. Je vous contacterai dans les prochaines 24 heures.
  • Prenez contact